Point info Lune #7

Point info Lune #7

C’est l’été, alors pourquoi ne pas faire les poussières…
Du grenier à la cave ?

Pourquoi ne pas aller, votre Lune-torche à la main, faire face à quelques gargouilles de pierre et éclairer ce qu’il y a d’enfoui  jusque dans vos malles obscures …

L’heure du tri d’été aurait-elle sonnée ?
C’est bien possible.


Ce qu’en dit l’Astro

Dépoussiérer, c’est un peu l’idée de cette Pleine Lune de mardi 16 juillet qui sera en Capricorne : courageusement, avec patience et endurance, froidement et sans passions, se débarrasser de quelques cailloux (pour certains karmiques) qui squattent nos chaussures et blessent nos assises.
Pas trop envie de le faire, n’est-ce pas  ? Avec en plus ce Soleil en Cancer qui invite plutôt à cocooner, à laisser les choses en l’état, peurs et doutes y compris, il va en falloir de la volonté.
C’est pourtant mieux de voyager le bagage et le pied léger alors autant le faire, non ? Ce tri d’été…

Et puis de toute façon, il y a des chances pour certain(nes) d’entre nous que rêves et inconscient  ne laissent pas trop le choix en ce moment : Dame Lune est tellement proche de Pluton qu’elle éclaire suffisamment, même si faiblement, nos enfers et  nos parts sombres.
Difficile d’ignorer alors ces possibles crises à l’Âme passablement violentes qui chausse-trappent  et  font trébucher l’estime de soi, ou tapent dans l’assise de la relation amoureuse l’amenant au bord d’un chaos…
Le tout avec émotions et passions, avec une puissance “magmatique” et éruptive.
Probable également que l’on doive se confronter à de flippantes images maternelles ou “maternantes” toutes puissantes que l’on peut avoir gardées à notre insu. Brrrr….  

Il  y a des choses qui doivent changer en profondeur, nous disait la Pleine Lune de Juin, et quelques unes remontent d’elles-mêmes des profondeurs en cette Pleine Lune de Juillet pour nous signifier qu’il est peut être temps de les transformer.

Alors, sachant que choisir est toujours préférable à subir
Que pour pouvoir choisir, c’est mieux de voir : regardons ces choses en face et ôtons  quelques uns de ces cailloux de nos chaussures.

Et faisons le sans crainte : bien qu’elle ne soit pas au meilleur de sa forme en Capricorne, la lumière de cette Pleine Lune sera suffisante pour éclairer notre chemin et nos pas dans nos escaliers intérieurs.
Par ailleurs,  rien de tel qu’un Capricorne pour arpenter de haut en bas tous les sommets et tous les ravins : il est sage, a le pied sûr, c’est son domaine les montagnes.

Précision importante : comme nous n’avons pas tous la même géographie intérieure,  là où est votre Capricorne dans votre thème se trouve la nature de vos “cailloux” à éclairer en cette pleine Lune de juillet (pour le savoir, communiquez moi votre date de naissance en MP sur la page Facebook de @30mn) . 


Ce qu’en pense le Psycho

“Que celui qui n’a jamais eu peur de descendre à la cave -ou monter au grenier- dans le noir jette les piles de sa lampe torche !”   –   Sainte Trouille – 

Ce n’est pas facile de se débarrasser de ce que l’on a planqué tout au fond de soi et auquel on tient, même si c’est lourd à [sup]porter.
On sait que l’on doit le faire et se confronter à un réel plus froid et pragmatique que nos peurs irrationnelles et vibrantes comme des braises. Et pourtant, ce n’est pas si simple.

Une douleur, une colère ou une culpabilité que l’on garde comme un “doudou de malheur”, pas sûr  que l’enfant qui sommeille au fond de nous le lâche facilement  contre la promesse de devenir “grand”.
Et quand c’est notre inconscient qui semble nous le demander,  d’arrêter de nous mentir et de faire ce qui doit être fait -voir certaines choses telles qu’elles sont pour les “transformer” par exemple- voilà que le conscient hésite et procrastine : il n’aime pas perdre le contrôle.

Comment faire alors ?
Se dire peut-être que  c’est en prenant par la main notre enfant intérieur  que le/la  grande que nous sommes devenu(e) peut s’engager vaillamment sur l’escalier qui conduit à la cave -ou au grenier.
Et que la lueur même faible au départ de la confiance que l’on se doit, sera toujours suffisante pour éclairer les coins sombres.


Clés de lecture

Et si vous pouviez  être “vraiment” responsable de votre histoire, de vos peurs, de ce que vous recherchez ?

N’est-il pas temps de se débarrasser de quelques “gros” cailloux qui se logent régulièrement dans vos chaussures…  D’éclairer quelques “monstres du placard” qui se cachent dans vos ombres?

Il est temps de se débarrasser de ces comportements émotionnels trop lourds et négatifs, non ?